jeudi 21 avril 2011

*Commission nationale Française pour l’UNESCO*

 

Rôle et mission

Présentation

L’acte constitutif de l’UNESCO prévoit la création de commissions nationales dans chacun des Etats membres. Créée par un décret du 2 avril 1946, la Commission nationale française, commission du pays hôte du siège de l’UNESCO, est la première à être mise en place. Elle est placée sous la tutelle des ministères de l’Education, de la Culture et de la Communication et des Affaires étrangères.

Interface entre la France et l’UNESCO, la Commission nationale a plusieurs missions :
1. Contribuer, en liaison avec la Délégation permanente, à l’influence intellectuelle de la France à l’UNESCO :

- constituer un réservoir d’experts de haut niveau (membres de la Commission) représentant un large panel des attentes de la communauté intellectuelle française et des ministères
- servir de laboratoire et lieu d’échanges d’idées (comités, groupes de travail, chaires Unesco,...)
- être une force de propositions destinée à nourrir et renouveler les programmes de l’UNESCO.
2. Promouvoir l’influence de l’UNESCO et de ses valeurs auprès de la société française :

- informer et sensibiliser sur l’UNESCO
- coordonner et animer, au plan national, les réseaux mis en place par l’UNESCO pour faire connaître ses programmes (écoles associées, chaires UNESCO)
- développer des coopérations avec la société civile (associations, secteur privé)
- initier et mettre en œuvre des coopérations internationales dans les domaines de compétences de l’UNESCO avec les autres commissions nationales et les organisations internationales (Conseil de l’Europe, Organisation intergouvernementale de la Francophonie,...)
  • Composition de la Commission :

    - membres élus par les groupements éducatifs, scientifiques et culturels
    - personnalités désignés par le gouvernement
    - représentants du Parlement, des grands corps de l’Etat, de l’administration, des principales institutions et organismes oeuvrant dans les domaines de compétences de l’UNESCO mettant bénévolement leurs compétences au service de la coopération intellectuelle internationale.
  • Extrait du manuel des commissions nationales publié par l’UNESCO et élaboré en coopération avec la Commission française
UNESCO
    Bien à vous,
    Morgane BRAVO

    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire