samedi 27 mars 2010

*La France annonce une série de mesures en coopération culturelle avec Haïti...*

***Forum de l'UNESCO sur Haïti : La France annonce une série de mesures en coopération culturelle avec Haïti.

Le ministre Français de la Culture et de la Communication, M. Frédéric Mitterand, était absent à Paris lors du Forum de l'UNESCO sur Haïti. C'est donc l'Ambassadrice de la France auprès de l'UNESCO, Mme Catherine Collona, qui a lu son message de solidarité envers le peuple haïtien. Dans ce message, Frédéric Mitterand souligne que : « La culture constitue un enjeu déterminant » de la reconstruction d'Haïti, « car elle est au cœur de ce qui fonde les valeurs communes des Haïtiens et de ce « tissu » – économique bien sûr, mais avant tout social, artistique, intellectuel, culturel – qui relie ensemble chacun des Haïtiens ». Mme Collona a annoncé des initiatives "concrètes" qui marqueront le début d'un processus complexe et délicat de coopération, car le patrimoine culturel haïtien a profondément souffert du séisme.

La France souhaite, par exemple, soutenir fortement le secteur des médias en fournissant des contenus libres de droits, notamment pour la télévision, à apporter un soutien technique d'urgence aux radios, à former des journalistes ou encore à réfléchir aux moyens de moderniser le système de diffusion. « Ce n'est pas là seulement une contribution technique, mais un engagement humain qui crée ou recrée le tissu social et culturel là où il en a le plus besoin », a déclaré Mme Collona.

Le soutien aux artistes Haïtiens est également un enjeu déterminant pour la France. Tout au long de l'année 2010, des artistes haïtiens, venus du théâtre, de la musique, des arts plastiques, seront accueillis en résidence en France, que ce soit dans des centres culturels de rencontre, à la Cité internationale des arts ou au couvent des Récollets.

Mme Collona a annoncé la restauration du tableau « Le Serment des ancêtres ». « Ce tableau hautement symbolique de l'accession d'Haïti à son indépendance en 1804, que les pompiers français ont retrouvé dans les ruines du palais présidentiel, sera restauré à Port-au-Prince par le Centre de recherche et de restauration des Musées de France. Cette restauration sera accompagnée d'une opération d'information et de sensibilisation pédagogique du public haïtien, indispensable complément au renforcement du lien social et culturel entre les Haïtiens », a-t-elle souligné.

Le ministère français de la Culture et de la Communication enverra ainsi en Haïti, dans les prochains jours, une mission chargée d'effectuer un état des lieux des dommages et des besoins dans les domaines du patrimoine, de la restauration du patrimoine bâti et de la sauvegarde des œuvres d'art menacées.

Enfin, la Bibliothèque nationale de France se propose d'envoyer aux bibliothèques haïtiennes pas moins de 30.000 livres, dès que cela sera matériellement possible, et a d'ores et déjà engagé une réflexion sur la création d'une bibliothèque numérique haïtienne.

Soulignons que le Forum de l'UNESCO sur Haïti a été clôturé le 24 mars dans la soirée par la première mondiale de la pièce de théâtre de Franckétienne, « Mélovivi ou le piège» qui a été ovationnée par le public présent. Ce texte théâtral, à dimension écologique universelle, a été écrit en novembre 2009. « Melovivi” ou “le piège » raconte l'histoire de “2 individus enfermés, prisonniers dans un espace délabré, dévasté, sans issue, à la suite d'un désastre. Pour ne pas mourir dans ce lieu d'enfermement, les 2 individus parlent, déparlent, délirent sur les malheurs provoquées par les prédateurs de la planète”. Le public devait constamment se rappeler qu'elle a bien été écrite avant la catastrophe du 12 janvier tellement le texte est prémonitoire du séisme dévastateur qui a frappé Haïti. C'est le jeune acteur, Garnel Innocent, 37 ans, qui accompagnait Franckétienne sur scène dans un duo de 90 minutes qui vous bouleverse et vous interpelle tant sur Haïti que sur les enjeux climatiques de la planète.

Nancy Roc,
Paris le 26
mars 2010.

MetropoleHaiti

Aucun commentaire:

Publier un commentaire