jeudi 25 juin 2009


***Le Président du Conseil exécutif de l’UNESCO, l’Ambassadeur Olabiyi Babalola Joseph Yaï (Bénin), a rendu public aujourd’hui la liste des candidats au poste de Directeur général de l’Organisation.

Les candidatures reçues par le Conseil exécutif sont au nombre de 9. Il s’agit de (par ordre chronologique de leur réception) :

- Mme Ina MARČIULIONYTĖ
(Lituanie)
Candidature proposée par :
Lituanie, Estonie, Lettonie

- M. Mohammed BEDJAOUI
(Algérie)
Candidature proposée par :
Cambodge

- Mme Irina Gueorguieva BOKOVA
(Bulgarie)
Candidature proposée par :
Bulgarie

- M. Farouk HOSNY
(Egypte)
Candidature proposée par :
Egypte, Koweit, Soudan, Jamahiriya arabe libyenne

- M. Sospeter Mwijarubi MUHONGO
(République unie de Tanzanie)
Candidature proposée par :
République unie de Tanzanie

- M. Alexander Vladimirovich YAKOVENKO
(Fédération de Russie)
Candidature proposée par :
Fédération de Russie

- Mme Ivonne JUEZ de A. BAKI
(Equateur)
Candidature proposée par :
Equateur

- Mme Benita FERRERO-WALDNER
(Autriche)
Candidature proposée par :
Autriche, Colombie

- M. Nouréini TIDJANI-SERPOS
(Bénin)
Candidature proposée par :
Bénin

Le Conseil exécutif examinera ces candidatures et proposera un nom lors de sa 182e session (7 au 23 septembre), juste avant la 35e session de la Conférence générale qui nommera le nouveau Directeur général.

Le Directeur général sortant, le Japonais Koïchiro Matsuura, dont le deuxième mandat prend fin en Novembre 2009, avait été élu en 1999 et réélu en 2005.

Note pratique sur l’élection du Directeur général de l’UNESCO

Selon l’Acte constitutif de l’UNESCO, le Directeur général est proposé par le Conseil exécutif et nommé par la Conférence générale pour une période de quatre ans. Il peut être nommé pour un second mandat de quatre ans, au terme duquel il n’est plus rééligible. Le Directeur général est le plus haut fonctionnaire de l’Organisation.

Le Président du Conseil invite les États membres à lui communiquer les noms des personnalités dont il est possible d’envisager la candidature au poste du Directeur général. La date limite de réception des candidatures proposées par les États membres est fixée au 31 mai 2009.

Le Président du Conseil exécutif (58 membres) annonce publiquement les candidatures ainsi proposées.

Le Président du Conseil exécutif invite les candidats à soumettre au Conseil (au plus tard le 1er août 2009) un texte de 2 000 mots au maximum, exposant leur vision de l'UNESCO dans l’une des six langues de travail du Conseil exécutif.

Lors de sa 182e session (7 au 23 septembre, juste avant la 35e session de la Conférence générale), le Conseil exécutif examine en séance privée les candidatures proposées. Chaque entretien avec les candidats dure au maximum une heure et comporte deux parties : le candidat fait une présentation orale d’une durée maximale de 20 minutes ; il dispose ensuite de 30 minutes pour répondre à six questions posées par des membres du Conseil. Les questions, qui ne doivent pas dépasser deux minutes chacune, sont posées dans l’une des six langues de travail du Conseil, et le candidat y répond en anglais ou en français.

A l’issue des entretiens, le Conseil exécutif délibère en séance privée. Le vote (au scrutin secret et à la majorité des suffrages exprimés) a également lieu en séance privée.

Le Conseil fait connaître à la Conférence générale le nom du candidat qu'il propose et lui soumet un projet de contrat fixant les conditions d'engagement, le traitement, les indemnités et le statut du Directeur général.

La Conférence générale examine cette proposition et le projet de contrat en séance privée. Elle se prononce ensuite au scrutin secret.

* Auteur(s):Communiqué de presse n°2009-55
* Source:UNESCOPRESSE
* 08-06-2009

Paris, 8 juin

Aucun commentaire:

Publier un commentaire